Installation des services SNMP

Sur des « boites noires », l'agent SNMP est présent ou non, il faut s'en préoccuper au moment de l'achat. Les swiches administrables, par exemple, en disposent généralement. En revanche, sur un système de type GNU/Linux, l'agent SNMP doit être installé et correctement configuré si l'on en a besoin. Ceci est également vrai sur les OS Microsoft où le service NMP doit également être installé, configuré et activé.

Nous allons utiliser une Ubuntu 10.4 (lucid lynx) pour la démonstration. Il existe deux paquets fondamentaux :

  • snmp qui va installer les outils clients, nous nous en servirons tout au long de l'exposé ;
  • snmpd qui va installer l'agent snmp. Nous l'installons surtout pour comprendre comment fonctionne le principe des communautés avec les versions 1 et 2c de SNMP, et constater que sa configuration n'est pas si simple, ce qui laisse le champ libre à des outils comme Zabbix, qui propose son propre agent, indépendant de SNMP.
aptitude install snmp snmpd

Le pack « snmpd »

$ aptitude show snmpd
Paquet : snmpd
État: installé
Automatiquement installé: non
Version : 5.4.2.1~dfsg0ubuntu1-0ubuntu2.1
Priorité : optionnel
Section : net
Responsable : Ubuntu Core Developers <ubuntu-devel-discuss@lists.ubuntu.com>
Taille décompressée : 1 257k
Dépend: libc6 (>= 2.4), libsnmp15 (>= 5.4.2.1~dfsg), libwrap0 (>= 7.6-4~), debconf (>= 0.5) | debconf-2.0, adduser, debconf, lsb-base (>= 3.2-13)
Est en conflit: snmp (< 3.6-3), snmptraplogd
Remplace: snmptraplogd
Description : SNMP (Simple Network Management Protocol) agents
 The Simple Network Management Protocol (SNMP) provides a framework for the exchange of management information between agents (servers) and clients. 
 
 The Net-SNMP agent is a daemon which listens for incoming SNMP requests from clients and provides responses.
Site : http://net-snmp.sourceforge.net/

Contenu du pack

$ dpkg -L snmpd
/.
...
/usr/sbin
/usr/sbin/snmpd
/usr/sbin/snmptrapd
...
/etc
/etc/default
/etc/default/snmpd
/etc/snmp
/etc/snmp/snmpd.conf
/etc/snmp/snmptrapd.conf
/etc/init.d
/etc/init.d/snmpd

Peu d'exécutables (les « daemons » snmpd et snmptrapd) et quelques fichiers de configuration qui proposent par défaut, à l'habitude des distributions GNU/Linux, un usage très restreint de snmp.

Première configuration

Le gros travail va être de se plonger dans /etc/snmp/snmpd.conf. Il est encore un peu tôt pour étudier les arcanes de ce fichier, aussi nous contenterons-nous pour l'instant d'une recette. Voici les modifications à apporter :

####
# First, map the community name (COMMUNITY) into a security name
# (local and mynetwork, depending on where the request is coming
# from):

#       sec.name  source          community
#com2sec paranoid  default         public
com2sec readonly  default         public
#com2sec readwrite default         private

# Third, create a view for us to let the groups have rights to:

#           incl/excl subtree                          mask
view all    included  .1                                   
view system included  .1.3.6.1.2.1.1
#view system included  .iso.org.dod.internet.mgmt.mib-2.system
Il suffit de relancer le service snmpd :

/etc/init.d/snmpd restart

et notre serveur devrait être en mesure de servir toutes les informations qu'il connaît, à condition de les lui demander localement (127.0.0.1, question de sécurité).

Vérification

Avons-nous un service udp à l'écoute sur le port 161 ?

# netstat -laupn
Connexions Internet actives (serveurs et établies)
Proto Recv-Q Send-Q Adresse locale          Adresse distante        Etat       PID/Program name
udp        0      0 127.0.0.1:161           0.0.0.0:*                           1717/snmpd
udp        0      0 0.0.0.0:68              0.0.0.0:*                           620/dhclient    
udp        0      0 0.0.0.0:49122           0.0.0.0:*                           599/avahi-daemon: r
udp        0      0 0.0.0.0:5353            0.0.0.0:*                           599/avahi-daemon: r
Il y a bien un processus à l'écoute d'UDP sur le port 161, uniquement sur l'interface locale.

Le fait que notre snmpd n'écoute que sur l'interface locale, sur Debian et dérivées, vient du fichier /etc/default/snmpd, mais ceci est encore une autre histoire, que nous raconterons plus tard.

Le pack « snmp »

$ aptitude show snmp
Paquet : snmp
État: installé
Automatiquement installé: non
Version : 5.4.2.1~dfsg0ubuntu1-0ubuntu2.1
Priorité : optionnel
Section : net
Responsable : Ubuntu Core Developers <ubuntu-devel-discuss@lists.ubuntu.com>
Taille décompressée : 1 475k
Dépend: libc6 (>= 2.4), libsnmp15 (>= 5.4.2.1~dfsg), libssl0.9.8 (>= 0.9.8k-1)
Recommande: perl-modules
Description : SNMP (Simple Network Management Protocol) applications
 The Simple Network Management Protocol (SNMP) provides a framework for the exchange of management information between
 agents (servers) and clients. 
 
 The Net-SNMP applications are a collection of command line clients for issuing SNMP requests to agents.
Site : http://net-snmp.sourceforge.net/

Contenu

Il n'y a rien de spécial à configurer ici. Nous disposons principalement d'une quantité impressionnante d'outils destinés à interroger un serveur snmp :

$ dpkg -L snmp
/.
...
/usr/bin
/usr/bin/snmpbulkget
/usr/bin/snmpbulkwalk
/usr/bin/snmpconf
/usr/bin/snmpdelta
/usr/bin/snmpdf
/usr/bin/snmpget
/usr/bin/snmpgetnext
/usr/bin/snmpnetstat
/usr/bin/snmpset
/usr/bin/snmpstatus
/usr/bin/snmptable
/usr/bin/snmptest
/usr/bin/snmptranslate
/usr/bin/snmptrap
/usr/bin/snmpusm
/usr/bin/snmpvacm
/usr/bin/snmpwalk
/usr/bin/encode_keychange
/usr/bin/fixproc
/usr/bin/traptoemail
/usr/share/man/man1/snmpinform.1.gz
/usr/bin/snmpinform

Beaucoup d'utilitaires, pas de fichiers de configuration et de la documentation (enlevée dans la liste pour plus de lisibilité). Avec ces outils, il est possible d'interroger tout agent SNMP accessible par le réseau.

Vérification

Pas question d'entrer déjà dans les détails. Ici aussi une simple recette permettra d'espérer que tout ceci fonctionne :

~$ snmpwalk -c public -v 1 localhost

devrait dérouler une longue liste de choses pour le moment incompréhensibles. Notez qu'il n'est nul besoin de privilèges root pour extraire ces informations.

SNMPv2-MIB::sysDescr.0 = STRING: Linux lucid0 2.6.32-23-generic #37-Ubuntu SMP Fri Jun 11 08:03:28 UTC 2010 x86_64
SNMPv2-MIB::sysObjectID.0 = OID: NET-SNMP-MIB::netSnmpAgentOIDs.10
DISMAN-EVENT-MIB::sysUpTimeInstance = Timeticks: (9217) 0:01:32.17
SNMPv2-MIB::sysContact.0 = STRING: Root <root@localhost> (configure /etc/snmp/snmpd.local.conf)
SNMPv2-MIB::sysName.0 = STRING: lucid0
SNMPv2-MIB::sysLocation.0 = STRING: Unknown (configure /etc/snmp/snmpd.local.conf)
SNMPv2-MIB::sysORLastChange.0 = Timeticks: (0) 0:00:00.00
SNMPv2-MIB::sysORID.1 = OID: SNMP-FRAMEWORK-MIB::snmpFrameworkMIBCompliance
SNMPv2-MIB::sysORID.2 = OID: SNMP-MPD-MIB::snmpMPDCompliance
SNMPv2-MIB::sysORID.3 = OID: SNMP-USER-BASED-SM-MIB::usmMIBCompliance
SNMPv2-MIB::sysORID.4 = OID: SNMPv2-MIB::snmpMIB
SNMPv2-MIB::sysORID.5 = OID: TCP-MIB::tcpMIB
SNMPv2-MIB::sysORID.6 = OID: IP-MIB::ip
SNMPv2-MIB::sysORID.7 = OID: UDP-MIB::udpMIB
SNMPv2-MIB::sysORID.8 = OID: SNMP-VIEW-BASED-ACM-MIB::vacmBasicGroup
SNMPv2-MIB::sysORDescr.1 = STRING: The SNMP Management Architecture MIB.
SNMPv2-MIB::sysORDescr.2 = STRING: The MIB for Message Processing and Dispatching.
SNMPv2-MIB::sysORDescr.3 = STRING: The management information definitions for the SNMP User-based Security Model.
SNMPv2-MIB::sysORDescr.4 = STRING: The MIB module for SNMPv2 entities
SNMPv2-MIB::sysORDescr.5 = STRING: The MIB module for managing TCP implementations
SNMPv2-MIB::sysORDescr.6 = STRING: The MIB module for managing IP and ICMP implementations
SNMPv2-MIB::sysORDescr.7 = STRING: The MIB module for managing UDP implementations
SNMPv2-MIB::sysORDescr.8 = STRING: View-based Access Control Model for SNMP.
SNMPv2-MIB::sysORUpTime.1 = Timeticks: (0) 0:00:00.00
SNMPv2-MIB::sysORUpTime.2 = Timeticks: (0) 0:00:00.00
SNMPv2-MIB::sysORUpTime.3 = Timeticks: (0) 0:00:00.00
SNMPv2-MIB::sysORUpTime.4 = Timeticks: (0) 0:00:00.00
SNMPv2-MIB::sysORUpTime.5 = Timeticks: (0) 0:00:00.00
SNMPv2-MIB::sysORUpTime.6 = Timeticks: (0) 0:00:00.00
SNMPv2-MIB::sysORUpTime.7 = Timeticks: (0) 0:00:00.00
SNMPv2-MIB::sysORUpTime.8 = Timeticks: (0) 0:00:00.00
IF-MIB::ifNumber.0 = INTEGER: 2
IF-MIB::ifIndex.1 = INTEGER: 1
IF-MIB::ifIndex.2 = INTEGER: 2
IF-MIB::ifDescr.1 = STRING: lo
IF-MIB::ifDescr.2 = STRING: eth0
IF-MIB::ifType.1 = INTEGER: softwareLoopback(24)
IF-MIB::ifType.2 = INTEGER: ethernetCsmacd(6)
IF-MIB::ifMtu.1 = INTEGER: 16436
IF-MIB::ifMtu.2 = INTEGER: 1500
...

Notez également l'impression d'impuissance que procure la lecture de cette liste d'informations… Espérons que par la suite, tout ceci nous paraitra un peu plus clair.

Tout ceci est surtout destiné à vérifier que l'on peut disposer d'outils d'interrogation d'un agent SNMP. Il devient urgent de comprendre comment les informations que SNMP peut fournir sont classées et comment l'on peut retrouver celles qui nous intéressent. Juste histoire d'effrayer le lecteur, sachez qu'un simple switch de type HP Procurve J4899B peut renvoyer plus de 20 000 lignes d'informations, toutes aussi difficilement compréhensibles à première vue.

Dernière modification:: le 26/12/2010 à 11:19
   
 
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Creative Commons License